DSI et salariés Y : je t’aime … moi non plus !

Photos Libres

Une étude récente du groupe UNISYS montre que les salariés sont de plus en plus en avance dans l’adoption et l’utilisation de technologies et d’usages numériques. Et pendant ce temps les DSI (Direction des Systèmes d’Informations) ne sont pas au courant !

Même s’il faut se méfier des enquêtes et des sondages, les statistiques mènent à tous, je vous invite à consulter cette enquête en profondeur car elle révèle des comportements actuels en entreprises; Elle a été menée en deux phases. La première questionne les salariés « tech-savvy » sur leurs usages numériques dans le cadre de leur travail et la seconde donne le point de vu des DSI.

Coté salarié, l’enquête nous apprend que l’utilisation des outils numériques est assez naturelle, qu’ils viennent de l’entreprise ou pas. On utilise tous ce qui peut servir dans son travail et on n’hésite pas à investir personnellement. 95% des interrogés ont acheté un outil logiciel ou matériel qui est utilisé dans leur travail ! 50% déclarent mélanger les données personnelles et professionnelles sur ces outils… D’ailleurs 52% place des données personnelles sur les équipements de l’entreprise.

Coté DSI, on estime que les réseaux sont surs à 73% tout en imaginant que les employés sont sages et n’utilisent que peu les matériels de l’entreprise à des fins personnelles … et on continue à acheter le matériel « en gros » sans tenir compte des demandes des salariés.

Je ne rentrerai pas plus dans les chiffres de l’enquête mais il s’en dégage un vrai sentiment d’incompréhensions entre les deux populations. Les salariés sont tournés vers l’outil le plus adapté pour leur travail (et accessoirement leurs loisirs). Le service doit être immédiat sinon le changement est également immédiat ! Les DSI sont évidement tournées vers la production. Les outils doivent être homogènes, fiables et pérennes. Comment dans ce cas faire cohabiter les désirs des uns et des autres ? Je n’imagine pas qu’il y ait un choix puisque les usages numériques vont se développer toujours plus : les DSI vont devoir adapter leurs méthodes !

C’est d’autant plus important que l’image de l’entreprise peut en souffrir. En effet, la déconnection entre les deux populations rend la DSI « incompétente » aux yeux des employés et donc, facture de perte de productivité. Si vous avez travaillé dans une DSI, vous avez certainement entendu la sentence « C’est de la faute de l’informatique … » et cela risque de durer. A l’heure où la rentabilité est le maitre mot des entreprises et où les solutions existent pour externaliser le service, l’image interne auprès des salariés n’est pas à négliger. L’enquête indique aussi de façon plus large que la majorité des salariés interrogés font de la prise en compte de leur besoins en termes d’outils technologiques, une part importante de l’attractivité de l’entreprise tout entière.

Comment réussir ce changement dans la DSI ? Si j’avais la réponse je serais probablement consultant 🙂 Mais je peux imaginer quelques pistes. Les outils spécifiques internes vont diminuer pour éviter les problèmes de compatibilité. Il faut en effet pouvoir se connecter via n’importe quel terminal et cela demande un peu de développement ! Les outils génériques comme la messagerie, la bureautique, les logiciels supports (paye, CRM, etc.) vont s’externaliser pour être interopérables et accessibles. Le matériel pourra être géré en interne (le commun) ou en externe (le spécifique). Cela demandera aussi une part de responsabilisation des salariés qui seront accompagnés (et non plus dirigés) par la DSI.

Pour le reste, on verra bien 😉

Tagged on: , , , ,

One thought on “DSI et salariés Y : je t’aime … moi non plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.