Le blog au centre de votre écosystème

Je profite de la publication d’un beau livre blanc de Up2social pour revenir ici sur l’importance des blogs dans les stratégies 2.0 des entreprises, et sur leur rôle de pivot de la communication.

Engager la conversation avec les internautes et, à mon sens, un acte fort. Il engage la société qui prend ce chemin à devenir « 2.0 ». C’est un simple mot évidement mais surtout un profond changement de paradigme pour a plupart des entreprises. Le blog est alors un outil « simple » pour y parvenir. Attention cependant, je ne dis pas que la démarche est facile ! La simplicité n’est que technique et je reste intimement convaincu que 95% des entreprises ont besoin d’un accompagnement professionnel pour être vraiment efficaces.

Imaginons cependant que l’accompagnement soit en place. De nombreux outils « 2.0 » existent pour engager le contact avec les internautes. Comme le précise le livre blanc, le blog reste celui que l’entreprise maitrise le mieux. En effet, ce que vous mettez sur le blog vous appartient et, contrairement aux différents médias sociaux dont vous ne contrôlez pas les CGU (conditions générales d’utilisation), vous gérez vous même votre politique de publication. Ce n’est pas un hasard sur les grandes entreprises américaines placent les blogs au centre de leur stratégie marketing !

Evidement, cela ne veut pas dire que les différents médias sociaux sont à rejeter ! Au contraire, ils vont vous permettre de disséminer le contenu de votre blog. Il est toujours fastidieux aujourd’hui de ce tenir au courant des actualités d’un site ou d’un blog. Force est de constater que les flux RSS, conçus pour rendre cette tache plus simple, ne sont jamais rentrés dans les moeurs … L’internaute étant à la fois submergé d’informations et fondamentalement feignant (oui, vous et moi!) il faut lui apporter le plus simplement possible votre information. C’est là que les médias sociaux entrent en jeux ! L’actualisation de la page Facebook va apparaitre sur le mur de vos fans. Le tweet va intriguer vos followers. Cela ne s’arrêtent évidement pas à ces outils, vous pouvez exploiter aussi les réseaux de photos (flicker, picasa, etc.), de vidéos (Dailymotion, Youtude, Vimeo, etc.), de présentations (Slideshare, Prezi, etc.) et tout le reste ! Je ne reviens même pas sur tous les services de géolocalisation qui vous permettrons de relier vos contenus « virtuels » à la localisation de votre activité !

Au centre de cette galaxie de canaux de communication, votre blog sera le point central. Vous pourrez multiplier les points de contacts et de discussions (dans la limite du raisonnable) et garder la maitrise de vos contenus. Vous pourrez aussi, et c’est important, tracer l’origine de vos visiteurs et valider régulièrement les canaux de communication les plus pertinents. Savoir où sont ces futurs clients, n’est pas une information inestimable ? Et surtout ne me dites pas que vous ne savez pas quoi mettre dedans !

Il n’a jamais été aussi simple de toucher des clients potentiels. Ne restez pas sur le bord du chemin, foncez ! Et si vous avez encore des doutes, faites vous accompagner et conseiller. Ce n’est jamais bon de rester tout seul de toute façon…

6 thoughts on “Le blog au centre de votre écosystème

  1. gregory

    Merci pour le commentaire Vincent, je suis évidement en accord avec toi et je suis désolé de ne pas avoir cité ton article.

    « Dans le milieu », nous sommes plusieurs a répéter ces idées depuis, au moins, le développement grand public de Facebook. Le problème de la multiplication des lieux de commentaires par contre reste entier !

  2. Pingback: Avec Google plus les blogs sont morts … encore «

  3. Pingback: Up2social : de l’importance des blogs ! | le B'O'G' – le blog de Grégory Maubon

  4. Pingback: Le retour de la revanche de la suite des blogs ! « Blog de Bourgogne

  5. Pingback: Up2social revient sur l’importance des blogs « Blog de Bourgogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.