Un cas d’utilisation de la réalité augmentée en librairie : Mayersche Buchhandlung

Dr. Stephan Erlenkämper (Mayersche Buchhandlung)

Dr. Stephan Erlenkämper (Mayersche Buchhandlung)

Je vous propose aujourd’hui de partir à la rencontre d’une chaîne de librairies allemandes, Mayersche Buchhandlung, qui a intégré intelligemment la réalité augmentée dans ses outils. La démarche est intéressante puisqu’elle s’appuie sur une stratégie claire et une mise en place progressive.

Mayersche Buchhandlung est un groupe de librairies regroupant 40 magasins en Allemagne pour environ 1000 employés. Comme le décrit dans sa présentation Stephan Erlenkämper (CTO), au cours d’InsideAR 2014, l’entreprise a du revoir sa stratégie à l’arrivé d’Amazon. La question de la valeur ajoutée apportée au client s’est posée et la réalité augmentée est entrée dans l’équation … mais pas toute seule !

On voit donc que la démarche est progressive. Après la phase de définition stratégique, la première étape fut de préparer le contenu (la data) à s’émanciper du contenant. La face visible de l’iceberg fut donc le passage au responsive web design pour le site web et l’arrivée d’applications mobiles. Avec la séparation contenu/contenant, plus de problème de sources d’informations.

La réalité augmentée arrive ensuite progressivement, en commençant par de la reconnaissance d’images basée sur les couvertures des livres proposés. La partie technique est assurée par Metaio à partir de son système CVS (Continuous Visual Search), intégré directement dans l’application mobile. Une fois le lien couverture / livre effectué, il est possible d’apporter des tas d’informations au client (prix, note, critique, achat), qu’il soit dans la librairie ou partout ailleurs.

L’étape suivante fut la mise en place d’un catalogue augmenté dans le même esprit et utilisant toujours la même application. Puis vient ensuite la mise en place de jeux et la reconnaissance d’affiches publicitaire.s Les fonctionnalités arrivent par étapes, les leçons de la précédente nourrissants la suivante. L’idée est de toujours garder le client « captif » dans une application, en lui rendant de manière simple le maximum de services. La « promesse » client est à chaque facilement identifiable et les développements futurs promettent des surprises. Je pense en particulier à l’idée d’immerger les lecteurs de science-fiction dans le monde de leur roman grâce à la réalité augmentée !

Voici donc un exemple d’usage particulièrement inspirant !

One thought on “Un cas d’utilisation de la réalité augmentée en librairie : Mayersche Buchhandlung

  1. Pingback: Réalité augmentée et commerce : on en reparle ! | Grégory MAUBON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.