La connectivité et le « travail » de demain

Internet Actu publie un billet trés interessant sur les conséquenses de l’accroissement de « connectivité » dans le monde du travail.

Un des aspects les plus impressionnants est la définition du travail (et plus seulement d’une tâche) comme « une chaîne mondiale d’approvisionnement en talents ». Cela rend les personnes remplaçables assez simplement, et surtout cela casse la relation classique employeur-employés. En effet, on travaille dans ce cas avec une large communauté de personnes plus ou moins disponibles, mais plus avec des salariés « classiques », présentes de façon certaine sur une période et pour une durée définie.

La confrontation entre les potentiels technologiques et le changement des mentalités est un autre point intéressant. Quelle identité sociale aurons nous si nous participons à 5, 10 ou 100 entreprises/projets en parrallèle ? Comment imaginer une rémunération dans notre société où un « salaire » est un vecteur de cette identité ?

Le futur est passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.