De retour de RuraliTIC avec des tas de questions !

ruralitic 2010En début de semaine s’est déroulé RuraliTIC, l’université d’été des TIC pour les territoires. Une première pour moi et une belle découverte ! Je vais essayer dans ce blog de vous faire partager une série de réflexions auxquelles j’ai eu la change de participer. Comme l’écriture de ces articles va dépendre du temps qui me reste entre mes différentes actions, voici déjà les points que j’aborderai.

Tout d’abord, l’infrastructure, qui est revenu souvent dans les débats durant les deux jours ! J’ai déjà écrit quelques mots à ce sujet sur mon posterous, en particulier sur la question du qui va payer. Au-delà du strict aspect financier cette question nous fait nous interroger sur la façon dont nous voyons notre manière de vivre dans les 50 prochaines années. Les oppositions ville/campagne ou urbain/rural ne sont pas strictement numériques même si ce domaine semble les cristalliser en ce moment.

Ensuite vient le lien entre les élus et le média internet. Le débat sur la e-démocratie nous a en effet montré qu’elle ne pouvait pleinement exister qu’avec la mobilisation des élus. Hors cette démocratie participative change les codes politiques actuels. La forme de représentation traditionnelle de l’élu est complètement chamboulé ! Certains s’adaptent mais la plupart restent méfiant fautes d’accompagnement dans la maitrise de cette culture numérique. L’échange sur ce sujet m’a permis en particulier de découvrir des initiatives intéressantes comme celle de Julien Didrymaire de Bras-sur-Meuse.

Enfin viennent les questions sur les usages numériques dans le milieu rural. C’est un sujet à part entière même s’il est fortement lié aux deux premiers. Les usages numériques ruraux sont en effet spécifiques car ils doivent en partie être une solution à l’ « isolement », quelque que puisse être ce que nous entendons par là… L’accès aux ressources éducatives et culturelles est une partie également importante. Ces usages, bien pensés, sont les facteurs d’attractivités des territoires.

Bref, rendez-vous prochainement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.