Dis papa, dis moi pourquoi tu blogues ?

Ce n’est pas mes fils qui m’ont posé cette question, pas encore … Mais Karine à décidé de me donner du boulot sur le sujet en lançant une opération que je baptiserais volontiers « Dis toi là, pourquoi tu blog? ».  La question parait simple, mais en creusant un peu, elle peut devenir plus complexe ! Je profite donc d’une « pause Internet » dans le TGV pour essayer d’y répondre.

Pour le contexte, je participe à plusieurs blogs, tous sont participatifs sauf celui que vous lisez en ce moment : augmented-reality.fr, blogsdebourgogne.wordpress.com, vedocci, notrecuisineouverte (en cours d’ouverture), et d’autres encore … Je ne suis pas un blogueur professionnel puisque je ne tire aucun revenu de ces support. Je ne m’interdis pas de le faire un jour, en particulier pour augmented-reality.fr, mais j’avoue que je n’ai pas sérieusement étudier la question ! J’adore aussi commenter les autres blogs quand je pense avoir des choses à apporter. Cette dernière activité me prends facilement 30 à 50% de mon temps « blog ».

Pas simple de trouver des motivations communes à tous les blogs pré-cités, et pourtant …

Motivation n°1 : Apprendre en échangeant
Le blog est à mes yeux l’outil par excellence du fameux web2.0 dont on parle tant. Il est simple aujourd’hui à mettre en place et permet des échanges complètement horizontaux, tout en capitalisant les conversations. Il me semble même mieux coller à la philosophie collaborative que les réseaux sociaux puisque ici, pas besoin de compte : tu viens et tu causes ! En lui ajoutant quand même la puissance de diffusion de ces réseaux, il devient un lieu de rencontres extraordinaires pour parler de tel ou tel sujet. Pas de frontière sur les blogs à part celle de la langue (et encore). Bref, j’adore me nourrir des réflexions de chacun pour comprendre et simplement devenir moins bête ! Le blog est une discipline qui doit être enseignée à l’école !

Motivation N°2 : Organiser mes idées
Mon esprit scientifique devrait être carré … mais bon, des fois ce n’est pas trop le cas ! L’écriture me force à synthétiser les choses, à les classer et à les organiser. J’utilise donc les blogs pour cela, principalement www.maubon.fr! C’est pour cela que vous trouverez certain de mes articles complètement inintéressants 🙂 Je dois vous avouer que je les écris plus pour moi que pour vous … Vous ne m’en voulez pas ?

Motivation N°3 : Progresser en orthografe 🙂
Oui bon, j’essaye hein ! L’orthographe et la grammaire sont des manière trop illogiques pour mon pauvre esprit cartésien …. 40 ans que je tente de comprendre et j’ai toujours du mal. Le pire c’est que je m’en fou un peu … dur, dur …

Bref, voilà quelques éléments qui me poussent à alimenter des blogs et à en imaginer d’autres ! Pourvu que ca dure !! Et vous alors, vos motivations c’est quoi ?

Tagged on: , ,

4 thoughts on “Dis papa, dis moi pourquoi tu blogues ?

  1. KT

    Merci Grégory pour ce sympathique éclairage, qui complète utilement les témoignages des autres blogueurs participants !
    Et surtout, continue ta vie de serial blogueur, même sans Me Capello : c’est comme ça qu’on t’aime 😉

  2. Chob

    Merci d’avoir joué le jeu, je savais que KT allait solliciter des blogueurs intéressants et offrir de belles découvertes.

    Je me retrouve tout à fait dans les 2 premiers points, même dans le « j’écris parfois plus pour moi que pour vous ». On pourrait appeler ça de l’auto-capitalisation des connaissances 😯 Ecrire pour un blog permet certes d’organiser ses connaissances mais également d’en acquérir : si j’écris sur un sujet mal maîtrisé, je suis obligé de me documenter et donc d’apprendre…
    Sinon, pour le 3e point, il est magnifiquement illustré, avec le « je m’en fou » (au lieu de je m’en fous) 😆

  3. gregory

    Merci Belinda et Chob … C’est vrai que je fais de l’autocapitalisation ici, mais pas sur les autres blogs.
    Et encore pour les fautes, j’en enlève sur les huées de ma femme … 😈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.