Le 3D PrintShow de Paris, images et impressions

3DPSParis201339Je viens de participer au salon 3D Printshow de Paris avec l’intention de me remettre à niveau sur le marché de l’impression 3D et des services annexe. Accessoirement j’imagine aussi pas mal de passerelles avec le monde de la réalité augmentée 🙂 Voici quelques impressions à chaud, forcément pas exhaustives et « qui n’engagent que moi » !

Première impression : Pas grand-chose de nouveau sous le Soleil … Des imprimantes 3D de toutes les tailles qui me rappellent fortement la Makerbot Replicator V1. Les dimensions changent, les précisions, les vitesses, l’ergonomie, la forme aussi mais on reste fondamentalement sur les mêmes produits finaux.

Deuxième impression : Excellente et très intelligente organisation de cet événement ! Tous les acteurs du marché sont présents ou, au moins, évoqués. Les constructeurs montrent des machines. Les imprimeurs montrent leurs services. Les utilisateurs finaux (mode, cinéma, industrie) montrent leurs réalisations. C’est un 360° du domaine très enrichissant !

 

3DPSParis201372Entrons un peu plus dans le détail. Pour les imprimantes, les domaines sont clairs : il y a le « grand public » et le « professionnel » avec des technologies, des contraintes et des prix assez différents. La première imprimante est à 300€ et les kits plus complets entre 500 et 800€.  J’ai vu beaucoup (trop?) de fabricants et de revendeurs (et de personnes dont on ne sait pas trop dans quelle case ils se placent). C’est à croire que le marché des particuliers est un vrai eldorado. J’ai des doutes mais je ne suis pas un spécialiste du domaine. Quand on passe du côté des « pro » par le moins de « fil chaud » que de poudre et il vaut mieux poser 10000€ sur la table pour voir. A noter que Makerbot est là et bien là, avec des modèles performants et un marketing bien ficelé.
Dans tous ces modèles assez semblables on note l’imprimante de Delta Tower qui est construite sur un axe plus vertical. Elle permet de créer des pièces ayant une dimension assez nettement plus grande que les autres.

Le produit de la société 3Doodler est également assez particulier ! c’est une sorte de stylo d’impression 3D qui vous permettra de sculpter vos modèles à mains levées. La prise en main demande un peu d’entrainement mais le résultat est surprenant.

 

3DPSParis201331Il y a peu de propositions sur l’impression couleur (la vraie impression couleur, pas celle avec deux bobines de filament). La société Mcor Technologie est une des rares à en présenter. Mais la technologie reste chère.
Pour continuer dans le matériel, j’ai noté le peu de scanners 3D présent. Makerbot présente le sien en lien avec leur imprimante. Digiteyezer présente sa nouvelle franchise de scan de visage : The Boobbleshop. Il y a également un scanner sur le stand de MG2 système et puis c’est tout … Cela me semble un peu léger car pour imprimer en 3D il faut un modèle. Et je suis assez septique sur la conception à partir de zéro (mais il existe, c’est vrai, des banques de données de modèles).
Il y a encore peu de présence de l’impression métal sur le salon. La technologie est encore assez complexe à mettre en oeuvre et demande plus d’expérience. Il n’est cependant pas difficile d’imaginer que les progrès vont être rapide. Je n’ai pas vu non plus d’impression avec des matières « exotiques » comme des cellules ou de la nourriture (viande, chocolat…). C’est encore trop expérimental certainement …
3DPSParis201318Au niveau des services on retrouve évidemment Sculpteo qui, du fait de son expérience, se démarque nettement de tous les nouveaux concurrents qui proposent de l’impression à façon. Cela ne reste qu’une impression mais on risque de voir fleurir rapidement les petites boites qui achètent leur première imprimante 3D et qui lancent directement un service d’impression sur Internet … Comme certains Fablab le font aussi, le modèle économique me semble discutable …
A noter deux prestataires spécialisés. Printabit.com se positionne dans sur le marché de l’art et du design. L’entreprise propose un accompagnement dans la création. L’impression de l’objet n’est que le processus final. C’est kidart3D.com qui m’a le plus surpris en proposant de passer en 3D et d’imprimer les dessins de vos enfants ! C’est vraiment bluffant et on peut imaginer des tas d’applications. Imaginez un peu un concours de dessins dont le premier pris et le dessin lui-même « en vrai » ! Extra !
3DPSParis201342A noter également la présence en force de Autodesk venu présenter ses solutions de modélisation.  L’accent est mis en particulier sur la solution Autodesk® 123D® qui permet de concevoir rapidement et simplement des modèles 3D prêts pour l’impression.
En conclusion, vous l’aurez compris, 3D Printshow Paris est un très très bon salon mais avec peu de surprise. Et encore, je ne suis pas un spécialiste du domaine. Le marché de l’impression 3D est foisonnant, il suffit de compter le nombre de machines aux caractéristiques assez similaires et les service d’impression. Il va bien falloir un an ou deux pour que la sélection se fasse.

Une dernière chose : on sait les Fablab à la mode mais c’est la première fois que je vois une offre de mise en place « clé en main » par la société Multistation. J’espère juste que les annonces de subvenions à l’installation annoncées récemment ne vont pas induire un syndrome « panneaux solaires sur le toit de la grange » …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.