Eat24 abandonne Facebook … et alors ?

eat24

Depuis début janvier, Facebook fait beaucoup parler de lui. Ce n’est pas nouveau vous me direz … Cependant aujourd’hui, on parle moins sur réseau lui-même que des relations qu’il entretien avec les entreprises et les marques. Dernière « affaire » en date, Eat24, plateforme de livraison de repas, vient d’annoncer la fermeture de sa page. Quelles en sont les conséquences ?

Organic_Reach_ChartEat24 est un site très populaire au USA qui permet de commander des repas directement dans les restaurant. En France Alloresto propose ce type de prestation. Eat24 est présent dans plus de 1000 villes et plus de 25000 restaurants. C’est également une entreprise fortement présente sur les médias numériques. Le premier avril, l’entreprise a donc décidé de supprimer sa page aux 70000 membres et s’en est expliqué dans une lettre à Facebook.

Pourquoi ? Si vous suivez l’actualité des réseaux sociaux, les raisons évoqués par Eat24 ne vont pas vous surprendre :

  • Il est de plus en plus difficile de toucher les membres de sa page (baisse du reach)
  • Toutes les actions finissent par aboutir à un paiement à Facebook
  • Les faux profils semblent de plus en plus nombreux

fbresponseLes réponses de Brandon McCormick (Facebook director of communications) sont plus complexes à comprendre. Il explique gentiment à une entreprise qui dépense prêt de 1 millions de dollars en publicité sur sa plateforme que, en gros, les gens ne sont pas intéressés … Pas mal non ?

Bref, Eat24 n’est plus sur Facebook. What else ? L’entreprise fait un premier bilan sur son blog. Je vous laisse lire cet article. Sans succomber au coté bisounours de la com, force est de constater que l’entreprise est encore là 🙂

« The sky didn’t cave in. Hell didn’t freeze over. Tuesdays are still exclusively for Tacos. Everything is pretty much exactly the same as it was when we had a page. »

Évidement Eat24 n’a pas abandonné les médias sociaux, bien au contraire ! Ils ont repositionné les canaux sur TwitterInstagram, et G+.

Cette nouvelle fait un écho particulier avec l’article « no brand is your friend » et en particulier à une remarque de Grégory Pouy :

« Si demain votre page Facebook fermait, vous devriez récupérer l’intégralité de vos fans sur un autre espace comme ça serait le cas si vous perdiez votre téléphone demain. Est-ce que vous auriez un effort à faire pour cela dans un cas ou dans l’autre. »

Eat24 a apparemment réussit cette épreuve 🙂

Peut on en tirer un quelconque enseignement pour les autres pages ? Je pense que oui. Facebook n’est plus incontournable, on le sait depuis quelques temps mais maintenant on a des cas pratiques. Attention, je ne dis pas qu’il va disparaitre du jour au lendemain et que vous devez abandonner le navire ! Simplement, il fait sérieusement envisager la vis « sans » et envisager la transition. Cela vous permettra en particulier de refaire un tour du paysage « média social » et peut être, de revoir votre stratégie de communication !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.