Google Glass et entreprise : Quels besoins, quelles contraintes [2/3]

Nous avons vu dans l’article précédent les conditions dans lesquelles les Google Glass pouvaient être utilisées, ainsi que quelques contraintes. Essayons maintenant d’explorer des exemples et d’en tirer des informations utiles.

Les Google Glass peuvent être utiles dans des situations de travail, cela ne fait pas de doute. Dans une situation où les mains sont obligatoirement prises, où vous devez accéder et/ou transmettre de l’information en temps réel sans accès simple à d’autres écrans, elles vous faciliterons la vie.

Si vous voulez utiliser les Google Glass dans votre entreprise, vous avez peut être les besoins décrits plus haut et vous explorez une piste potentielle. Ou alors vous voulez être le premier de votre branche professionnelle à mettre le nom « Google Glass » à coté du nom de votre entreprise pour faire un beau coup de communication. Les deux intentions sont parfaitement louables. Cependant comme la seconde entraîne des risques non négligeables de retour de bâton (type « tout ça pour ça »), il me semble plus prudent de rechercher directement les deux 🙂 Prenons quelques exemples pour illustrer les situations.

Leclerc Drive

L’expérience se passe dans le centre de Toulouse. Certains livreurs les utilisent pour scanner les cartes de fidélité des clients et ainsi leur proposer des articles supplémentaires en fonction de ses achats antérieurs.

On peut se demander à quoi peuvent servir des lunettes connectées puisque les livreurs savent qui vient récupérer la commande. Quel besoin de scanner la carte de fidélité pour avoir plus de renseignements ? Il semble plus pertinent de faire le choix des articles supplémentaires dès le début, à la commande, puisque toutes les informations sont déjà disponibles.

Plus généralement dans tous les actes commerciaux on peut légitimement se demander si les lunettes, qui coupent le regard entre vendeurs et acheteurs sont une bonne interface ? Il suffit de discuter avec un Glass Explorer aux yeux dans le vague pour se rendre compte que ce n’est pas l’appareil le plus dédié à la communication inter personnelle 😉 Une bonne vielle tablette sur laquelle vendeurs et acheteurs peuvent trouver une manipulation complice me semble plus appropriée.

Virgin Atlantic

En février dernier ce sont les hôtesses et les stewards des vols Londres-New York qui portaient des Glass. Le principe était d’avoir en temps réel des informations de vol pour répondre aux questions des passagers. Comme les informations sont aussi visibles sur les écrans ou, au pire, en demandant directement à la cabine, l’intérêt des Glass est encore plus ténu que dans le cas précédent.

virgin-atlantic-glass

Voyage-sncf.com

voyages-sncfLe site de réservation a testé une application pour aider les passagers effectuant une réservation en ligne. Les assistants peuvent ainsi voir l’écran et guider les personnes. Évidement, entre les partages d’écran et les tchat courants sur de nombreux sites, on peut se demander quelle est la valeur ajoutée ?

Notez que l’’entreprise teste plus généralement les usages des Glass dans une gare (localisation, aide, informations).

Vistabee

L’agence immobilière teste les Google Glass pour créer des vidéos sur les propriétés à vendre ou faire des visites « guidées » en direct avec les futurs acquéreurs. La perspective à la première personne est semble-t-il très efficace.

“It is going to really disrupt the market. Compared with normal videos, it feels incredibly immediate. People don’t feel as if they’re looking at a camera, so they relax and the experience is much more natural. The viewer gets a real point-of-view perspective of a house. It gives you a real sense of place. »
Steven Reilly, Vistabee 

Bref, l’avantage (mince) est ici celle de la visiophonie à la hauteur du regard. C’est certainement très confortable et sera très utilisé quand les lunettes seront bien implantée sur le marché mais il est peut probable que cela participer à booster les ventes de Glass.

Journalisme

Il y a tellement de cas qu’il est difficile d’en choisir un seul ! Comme dans l’exemple précédent, il s’agit principalement d’ « immerger » les sectateurs avec des vidéos en live. On retrouve les mêmes utilisations dans le sport pour faire partager aux fans des moments « inside ».

Même si on ne se trouve pas toujours dans les conditions décrites dans la première partie, je trouve ce type d’utilisation très adapté à l’objectif premier. De plus dans ce cas, le coup d’une paire de lunettes n’est pas prohibitif au vu du prix du matériel des journalistes. Pour aller plus loin il faudra cependant une autonomie de plusieurs heures et des capacités de diffusion en temps réel. Une histoire de mois ou d’années ?

L’Oréal

L’entreprise lance régulièrement des tests sur les usages numériques et dans le cas particulier des Google Glass l’Oréal a testé la possibilité d’enregistrer des sessions de coiffure avec de grands stylistes. Les vidéos sont ensuite utilisées dans des salons ou dans des cours. Il y a de plus en plus de cas de formation de ce types. Même si on retrouve encore un fois la perspective « humaine » dans vidéos, rien n’indique que cela facilite l’apprentissage.

Saleforce

L’entreprise spécialisé dans le logiciel de CRM a lancé récemment un « Developer Pack » dédié aux appareils portables de type bracelets, montres et lunettes. Les usages liés aux Glass tournent principalement autour de la relation clients. Les exemples sont, par contre, encore très comparables à ce qui ce fait sur mobile et de l’avis même de Saleforce, il n’est pas simple d’envisager des usages « de rupture » pour le moment.

Indiana Technology and Manufacturing Companies

glass1Même si l’exemple date de l’année dernière, ITAMCO nous montre avec son programme MTConnect un usage possible de Glass dans une usine. Il s’agit d’avoir un accès facile et contextualiser à une grande quantité de paramètres issus de capteurs. Dans cette situation, l’usage d’un mobile ou d’une tablette peut être compliqué ou dangereux. Il reste encore à adapter les Glass à un contexte industriel. D’autres tests sont en cours pour faire remonter en particulier des signaux d’alertes directement devant les yeux des responsables de sites. L’usage reste encore modeste et ne peut pas engager un équipement massif de Glass dans un usine.

General Motors

Dans une récente interview à Autoline Tv, Cathy Clegg (Vice President Global Manufacturing Engineering) explique que l’entreprise utilise les Glass un peu à la façon des consultations médicales d’urgences. Il s’agit de mobiliser rapidement une équipe d’experts autour d’un problème particulier. Les vidéos peuvent aussi être capitalisées et utilisées ensuite dans de l’apprentissage.

De l’aveu même de l’intéressé, la technologie des Glass n’est pas indispensable mais rend l’expérience plus « fun » et est un vraie source d’intérêt pour les plus jeunes. Un effet collatéral pour amener les jeunes à l’industrie ?

Sullivan Solar Power

L’entreprise installe des panneaux solaires et utilise les Glass pour permettre à ses techniciens d’avoir accès à des documents sans utiliser leurs mains et dans des conditions difficile pour les autres appareils (vent violent, Soleil). Au delà de ces usages, les techniciens d’installation ont utilisé d’autres fonctionnalités en utilisant par exemple le visioconférence pour résoudre des difficultés particulières en opération. Il reste que les contraintes ergonomiques sont fortes et demandent encore des efforts pour être maitrisées.

« It’s really hard to fit all this info onto such a small screen. There are established design patterns for a mobile phone app, such as where to put different buttons, but none of those patterns pre-exist for Google Glass. You sort of have to use your own judgement in how it will be used.”
Michael Chagala, Director of IT at Sullivan Solar Power

Pondera Solutions

L’usage des Glass par l’entreprise est un peu particulier puisque c’est l’aspect discret et privé de la lecture sur l’écran qui est mise en avant. Pondera Solutions propose des solutions d’aide à la détection de fraude, et les Glass sont présentée comme un moyen simple et sécurisé pour accéder à des informations sensibles sur le terrain.

Schlumberger

La division pétrolière travaille sur l’usage de plusieurs technologies portables dont les Glass, pour augmenter la sécurité de ses équipes sur le terrain et pour faire remonter de manière simple des renseignements (inventaires, procédures,…). C’est un usage très intéressant qui couple plusieurs impératifs complémentaires.

Beth Israel Deaconess Medical Center

Les applications médicales des Glass ont plus de succès ces six derniers mois. Il est vrai que dans de nombreux cas, les mains des praticiens sont effectivement occupés et qu’ils ont peut de latitude pour détourner les yeux de leur travail. Le cas de Boston est particulièrement intéressant puisque les Glass sont utilisées aux urgences pour gagner du temps. Le dossier du patient est directement porté à la connaissance du médecin en scannant un QRcode, il en est de même pour les occupations de salle. Pratique et pragmatique !

Le film suivant vous donne une idée de ce que pourrait être une arrivée aux urgences dans quelques années.

Les autres applications dans le domaine médical sont très accès sur la consultation, la formation à distance ou le « deuxième avis ». L’hôpital de Rhode Island l’utilise par exemple en dermatologie. En Bretagne le Studio AMA a déjà une belle expérience dans ce domaine (Cours à distance, télé-médecine, live surgery)

3031171-poster-p-2-google-glass-oil-fieldsComme nous venons de le voir, il y a encore pas mal d’exemples d’usages des Glass que nous pourrions explorer. Je vous invite d’ailleurs à lire les deux articles de Clubic et JDN qui brossent un portrait plus global. Dans la majorité des cas, on reste sur des effets d’annonces faute d’avoir suffisamment analysé les conditions et les besoins. De même les contraintes dont nous avons parlé dans le premier article peuvent devenir très pénibles si on ne les inclut pas dans le début de la réflexion.

Dans le troisième article, nous irons un peu plus loin que les usages actuels pour imaginer des pistes d’évolutions.

One thought on “Google Glass et entreprise : Quels besoins, quelles contraintes [2/3]

  1. Pingback: La réalité augmentée est une partie majeure de l’Humain augmentée | Grégory MAUBON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.