La réalité augmentée en 2014, un début de maturité ?

Il est toujours un peu compliqué de ne retenir que quelques faits sur une année et d’en déduire une orientation pour un domaine aussi complexe que la réalité augmentée. Je vais donc être subjectif dans la suite de cet article, quoique je m’appuie tout de même sur les choix des lecteurs de augmented-reality.fr pour justifier mes dires ! Je vous invite d’ailleurs à aller jeter un oeil aux faits 2014 qui ont retenu leur attention.

Pourquoi parler de début de maturité ? Plusieurs éléments se combinent à un niveau plutôt global :

On a vu également cette année un vrai effort de la part des producteurs d’application pour aller au delà de l’effet Whaoouu qui commence sérieusement à s’essouffler. L’Oréal, par exemple, nous a proposé avec son Makeup Genius une application bien pensée qui a connu un grand succès. Dans une optique plus commerciale, c’est toujours L’Oréal qui à bien compris l’utilisation de la réalité augmentée dans l’aide à l’agencement des magasins, en travaillant avec Augment.

On notera cette année quelques tentatives assez isolées pour mettre de la réalité augmentée directement dans le magasin au service des clients. Les essais de vêtements ouvrent timidement la voie avec, par exemple, la campagne de Carrefour et Clear Channel Play, le dressing virtuel de Barbie construit par Kylii Motion ou l’application Beochic. Pour le moment on ne voit cependant rien de vraiment prés à être déployé à grande échelle.

L’expérience utilisateur est de mieux en mieux prise en compte dans le domaine de la réalité augmentée avec une conséquence un peu inattendue : un désintérêt du marché des lunettes actuelles qui sont loin de tenir leurs promesses. Le marché grand public sera ciblé à nouveau par les constructeurs dans 3 à 5 ans mais pour le moment la plupart s’orientent vers des usages plus professionnels.

L’utilité des applications de réalité augmentée étant souvent au centre des préoccupations, on a vu en 2014 des grandes opérations, comme l’augmentation du catalogue IKEA, être reconduites et mettre l’accent sur la rentabilité. Les tables rondes de Laval Virtual 2014 ont d’ailleurs confirmé cette tendance et d’ailleurs, les chiffres sur l’efficacité de l’utilisation de la réalité augmentée commencent à ressortir comme dans cette étude de Roxanne Domalain sur le processus d’achat.

Techniquement 2014 n’a pas apporté de révolution dans la réalité augmentée mais nous avons vu tous les professionnels du domaine porter leur attention sur les problèmes liés à l’interaction. J’ai déjà mentionné  Google Tango et Intel Realsense mais il y a aussi Metaio et le projet Thermal Touch ainsi que Laster qui a présenté ses T-Glasses en juin. L’arrivée des lunettes et donc de l’impossibilité de « cliquer » sur un écran a vraiment posé un nouveau challenge.  Pour le moment les pistes sont nombreuses mais devraient converger en 2015 ou 2016.

Donc : don’t wait and do ! 🙂

3 thoughts on “La réalité augmentée en 2014, un début de maturité ?

  1. Pingback: La réalité augmentée au CES 2015Réalité Augmentée - Augmented Reality | Réalité Augmentée - Augmented Reality

  2. Pingback: 10 ans de réalité augmentée dans le Hype Cycle de GartnerRéalité Augmentée – Augmented Reality | Réalité Augmentée - Augmented Reality

  3. Pingback: Faut-il construire en France une structure mutualisant des briques technologiques de réalité augmentée ?Réalité Augmentée – Augmented Reality | Réalité Augmentée - Augmented Reality

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.