Hololens 2 : un point sur une belle machine !

Matthieu Lépine –
Chief Marketing Officer / Immersion – teste Hololens 2
(source : https://cornershop.immersion.fr/prise-en-main-du-hololens-2-un-saut-dans-le-futur/)

Comme vous le savez Microsoft a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour annoncer la disponibilité prochaine de la version 2 d’ Hololens. Cette évolution était particulièrement attendue et l’accueil fut globalement satisfaisant. Sans entrer dans trop de détails, je vous propose de faire un tour des annonces et des points d’intérêt de cette version. Je vous proposerez à la fin de cet article une liste de sources pour approfondir vos recherches.

Si vous avez raté la présentation de Microsoft, elle est ici :

Commerçons par poser le décor, Hololens est un produit destiné au marché des professionnels. Microsoft insiste fortement sur ce point et il parait évidement que l’objet soit trop encombrant pour un usage de tous les jours. Hololens est également destiné à des taches ponctuelles, la charge des batteries ne lui permet pas de tenir une journée complète de travail et même Alex Kipman ne porte pas le casque du matin au soir 🙂

Les évolutions techniques matérielles

Le premier reproche fait à Hololens est son petit champ de vision. Il est donc normale que Microsoft ait travaillé ce point pour le passer de 30°×17.5° à 43°×29°, soit une diagonale qui augmente de 34 à 52 degrés.
Vous pouvez voir cela de manière plus concrète ci-dessous :

source : https://uploadvr.com/hololens-2-field-of-view/

Vous noterez en particulier le changement de forme du champ de vision qui se rapproche de 3:2 contre 16:9 auparavant. C’est une évolution notable qui répond aux critiques sur la version précédente. En effet, avec seulement 18° de hauteur, les augmentations étaient quasi systématiquement troquées sur Hololens 1 et cela poussait les utilisateurs à trouver des compromis compliqués sur la distance de travail. Avec prêt de 30° dans cette version on peut travailler sur des zones de 50 cm environ à un mètre de distance. Bon, ok, on est encore loin d’un zone « confortable » qui serait d’environ 80° par 80° mais on s’en rapproche !

Cette évolution se fait en concevant la densité de pixels, ce qui donne 2K par oeil et donc en changeant de technologie par rapport à la V1. Microsoft emploie des MEMS (microelectromechanical systems) dont le mécanisme est expliqué en détail dans l’article de Karl Guttag. Les critiques sont globalement bonnes sur le rendu avec un bémol toutefois venant de Techradar sur la luminosité en lumière forte. Il sera donc intéressant de faire quelques essais des Hololens 2 en extérieur pour vérifier si l’affichage tient ses promesses. Certaines personnes ont également noté des scintillements (Voir l’article de Karl sur la vitesse de rafraîchissement) mais encore une fois, les condition de tests dans un salon sont particulières.

Le poids reste sensiblement identique à la version précédente (566 grammes contre 579 grammes) mais, d’après les témoignages, semble mieux équilibré. Si le design global évolue peu, on note toutefois un ensemble d’améliorations venant encore une fois des retours clients : les mousses détachables, la place pour des lunettes de vue (à vérifier quand même!), la possibilité de mettre une sangle de maintien, etc.

Notez également la possibilité de révéler complètement le bloc optique pour « faire une pause » où simplement avoir un contact visuel direct avec une personne ou un équipement. Microsoft n’est pas le premier à faire cela (Optivent et Eurogiciel en 2016) mais on est content de le voir arriver sur Hololens !

Image by Adario Strange/Next Reality (https://next.reality.news/news/hands-with-hololens-2-new-best-augmented-reality-experience-you-can-get-0194246/)


My hair and makeup are guaranteed to be a mess after I take them off, (Seriously, did no one think about this while designing them?) 

CAITLIN MCGARRY  https://www.tomsguide.com/us/microsoft-hololens-2,review-6219.html

Le matériel a aussi évolué puisque c’est la fibre de carbone qui a été choisie pour la coque. Le rendu est donc plus qualitatif et semble plus résistant. Nous verrons à l’usage comme le casque supporte le passage du temps et des utilisateurs, et si le carbone pause moins de problème que le plastique.

Image Credit: TechRadar (https://www.techradar.com/reviews/microsoft-hololens-2)

Le point le plus décevant est peut-être la batterie qui semble promettre 2 ou 3 heures d’autonomie seulement et qui, dans cette version, n’est toujours pas amovible à chaud comme sur d’autres modèles (Moverio Pro BT-2000 – Epson ou Smart Glasses™ – DAQRI). La gestion de l’énergie va donc rester un problème pour les utilisateurs d’ Hololens 2.

Les évolutions techniques logicielles

If you’re human and have hands, you know how to use the HoloLens 2, it’s that easy and natural. 

ADARIO STRANGE – https://next.reality.news/news/hands-with-hololens-2-new-best-augmented-reality-experience-you-can-get-0194246/

Il y aurait beaucoup à dire sur les difficultés d’interactions liées aux gestes imposés avec Hololens 1. Il semblerait que cette version ait supprimé tous les freins en améliorant considérablement la reconnaissance de gestes naturels et la reconnaissance vocale. Ajoutez à cela un nouveau système de détection des yeux et vous aurez un système d’interactions plus « naturelles ».

Image by Adario Strange/Next Reality (https://next.reality.news/news/hands-with-hololens-2-new-best-augmented-reality-experience-you-can-get-0194246/)

Ce qui me semble intéressant dans les différents tests de Hololens 2 est que les utilisateurs parlent de l’aspect matériel, du champs de vision, du confort … puis passent directement à des applications métiers. Où est l’O.S. ? Il semble si naturel que personne ne le mentionne 🙂

L’ecosystème Hololens

La version 2 d’Hololens n’arrive pas seule, elle est accompagnée d’une multitude d’outils de développement et de support qui, contrairement à la plupart des autres lunettes, vous proposent des fonctionnalités directement utilisables, « out of the box »!

Les « Dynamics 365 solutions for HoloLens 2  » arrivent en avril et vont permettent d’utiliser directement « Dynamics Remote Assist« , « Dynamics 365 Layout » et « Dynamics 365 Guides« . Pour les réalisation simples, plus besoin de passer par du code et des développements, tout peut être fait par l’utilisateur. Je prends le pari que cela va fortement bouleverser le marché de la réalité augmentée industrielle car cela va dans le sens d’un autonomie de plus en plus recherchée par les utilisateurs.

Microsoft aims to make it easier to integrate HoloLens with its own offerings, notably in the planned April semiannual update to Dynamics 365, which will include new AI-enabled point solutions. For example, Dynamics Remote Assist will enable HoloLens to provide remote troubleshooting by adding visualization of the scenario.

https://www.channelfutures.com/mobility/microsoft-takes-augmented-reality-deeper-with-hololens-2-kinect-dev-kit
Microsoft : Remote Assist

Une autre annonce importante à été faite au cours de la présentation des Hololens 2, le développement des « Microsoft’s Spatial Anchor » qui sont en fait un ARcloud global développé par l’entreprise. Pour en savoir plus sur les fonctionnalités d’un ARcloud et son impact économique, je vous invite à lire les trois articles qui y sont consacrés sur le site de RA’pro en commençant par celui-ci. Ces ancres seront collectées en particulier par les Hololens et fourniront, en passant par un cloud Azure, des points de repères permanents dans le monde réel.

« Each anchor has a coordinate system that adjusts as needed, relative to other anchors or frames of reference, in order to ensure that anchored holograms stay precisely in place. Rendering a hologram in an anchor’s coordinate system gives you the most accurate positioning for that hologram at any given time. This comes at the cost of small adjustments over time to the hologram’s position, as the system continually moves it back into place relative to the real world »

Microsoft

De manière très pratique, ce système va permettre de cartographier un lieu et de pouvoir réutiliser facilement cette cartographie (gain de temps). Mais il va permettre également de partager ces cartographies et de pouvoir travailler indépendant la partie cartographie de la partie augmentation. Ajoutez à cela la possibilité de relier les systèmes Android et Apple au système et vous obtiendrez un ARcloud potentiellement gigantesque et fonctionnel …

Les partenaires

Microsoft a choisi de lancer Hololens 2 en équipe. Tout d’abords, il est possible de travailler le design même du casque pour l’adapter à des besoins particuliers. Trimble est le premier à se lancer dans l’aventure avec un casque ciblant le marché de la construction. PTC sera peut être le prochain à annoncer son modèle.

Trimble XR10 with HoloLens 2 (http://go.trimble.com/XR10-Product-Interest.html)

D’autres entreprises comme Mozilla ou Epic (Unreal Engine) sont également en train de développer leurs outils pour Hololens 2 et rejoignent tous les partenaires de la première heure. Bref, en résumant rapidement, tout est possible aujourd’hui sur Hololens 🙂

Le cout et le planing

Il est possible aujourd’hui de postuler au programme de précommande en sachant que le casque sera disponible cette année, au prix de 3500$ environ ou 125$ par mois sur deux ans (avec les accès Dynamics 365 solutions).

Sans être bon marché, le prix est particulièrement raisonnable pour ce type d’outils et, grâce à l’abonnement, est bien positionné pour entrer sur le marché des PME/PMI.

Une conclusion ?

Il ne fait aucun doute que Hololens 2 pose un nouveau standard pour les lunettes et casque de réalité augmentée. Voici un appareil qui, accompagné de ces outils logiciels, devient vraiment simple à utiliser en entreprise sur des périmètres restreints de fonctionnalités, tout en restant abordable.

Contrairement à ce que pense Robert Scoble, Je crois quel les autres acteurs de la réalité augmentée ont bien des soucis à se faire parce que Microsoft avance à la fois sur le matériel ET sur l’écosystème.

Les premiers concurrents sont évidement les entreprises ciblant le créneau industriel comme DAQRI ou Epson et dans une moindre mesure Vuzix et Realwear (l’utilisation des monoculaire est particulière). Il va leur falloir démontrer encore plus la valeur ajoutée de leur solutions par rapport à la série Dynamics 365 … pas si simple.

Pour les autres, la montée en puissance de l’ARcloud Microsoft (et son ouverture aux autres technologies) est loin d’être négligeable. La stratégie de Magic Leap, qu’on peut résumer à « Vous allez voir ce que vous allez voir! » me laisse un peu dubitatif.

La question qui peut se poser est celle de la partie grand public. Et encore un fois, l’ARcloud Microsoft est loin d’être négligeable dans ce cas car il sera accessible aux applications qui utilisent ARkit et ARcore. Si comme le suppose Robert Scoble Apple déploie ses solutions en 2021 ou plus tard, Microsoft aura quelques années pour muscler son système et en particulier régler tous les problèmes liés à la confidentialité de la data. Ce sera un avantage non négligeable à mon avis.

Quelques sources utiles

En francais

In English

@HCSPharma CDO / Augmented Reality Evangelist @ar_fr / PhD Astrophysics, #frenchtech, @HootsuiteFR Ambassador Curious about life & #digital usage
Posts created 268

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut