Quelques conseils pour une table ronde réussie !

Tous les conseils de Guy Kawasaki sont sur son site et sur Linkedin : un must read !

Une table-ronde ou un panel, vous en voyez des dizaines dans les conférences. La forme est relativement simple avec 3 à 6 intervenants et une durée inférieure à une heure. Comme le dit Guy Kawasaki dans un article, cela semble si simple qu’on pense qu’une préparation n’est pas toujours nécessaire, à la fois du côté du modérateur et des intervenants. Après en avoir organisé et animé des dizaines, je mesure à quel point c’est une grosse erreur !! Je vais me permettre donc de reprendre 9 des 10 points essentiels énoncé par Guy Kawasaki en y ajoutant quelques remarques personnelles. Oui le 10ème point ne me semble pas très pertinent, on ne pas pas être d’accord sur tout 🙂

Connaitre le sujet

Cela peut sembler évidement, mais vous pouvez être invité à intervenir sur des tables rondes dont le sujet vous échappe complètement ou partiellement. Parfois, le modérateur n’a pas vraiment compris ce que vous faites et, de toute bonne foi, peut penser que vous avez des choses à dire dans le domaine. Si vous avez une représentation quelconque (politique, institution, clubs, etc.) c’est encore plus vrai !

Sachez résistez à ces demandes car l’ignorance se remarque très vite, en particulier dans un contexte où les autres intervenants sont plus pertinents que vous ! Si vous devez quand même participer, sachez des le début positionner où se trouve votre légitimité.

Note aux modérateurs : expliquez toujours à votre intervenant pourquoi vous lui demandez d’être présent, quelle légitimité vous imagiez pour lui. Cela lui permettra de construire son argumentation et de se sentir plus à l’aise.

Présentez-vous (vous-même)

J’ai l’habitude de laisser les gens se présentez eux même et de contrôler donc totalement les points qu’ils veulent mettre en avant. Si ce n’est pas le cas de votre modérateur, donnez-lui votre biographie en 2 ou 3 lignes et demandez-lui de bien s’en tenir à cela. Commencer une discussion par un quiproquo peut être fun pour le public mais rarement pour le panel.

Note aux modérateurs : Je vous encourage laisser les intervenants se présenter. Si vous voulez absolument le faire, n’improviser rien ! Demandez-leur ce que vous devez dire, leur titre exact, les points à mettre en valeur dans leur bio. Rappelez-vous de leur nom 😊 Si vous avez des soucis de mémoire, faites des fiches avec des photos !

Parler clairement

Cela vaut pour les intervenants et les modérateurs : apprenez à utiliser un microphone ! C’est simple mais un peu de pratique facilite la vie. N’oubliez pas qu’avec un micro à main, vous avez une main prise (merci La Palice)  Ne prévoyez donc pas d’effets ou de démonstrations avec les deux mains ! Les micro-cravates sont très pratiques mais ne se coupent pas, éviter les discutions avec votre voisin !

Note aux modérateurs : Le son est particulièrement important dans une table ronde comme dans les conférences. Vérifiez le système son avant avec l’équipe en charge de cela. Demandez leur conseil sur le placement et la manière d’optimiser les choses : c’est leur métier, écoutez-les !

Gardez votre concentration

Une table ronde ne dure pas plus d’une heure, restez concentré sur les discussions même si elles vous semblent sans intérêt (oui ça arrive). Si vous commencer à tapoter votre smartphone, tous le monde le remarque et cela ne va pas en faveur de votre crédibilité …

Note aux  modérateurs : Personne ne doit tuer votre table ronde ! Aidez vos intervenants à captiver l’audience même si cela impliquer de les couper pour leur faire préciser des choses ! Une table ronde est dynamique, pas consensuelle !

Ne regardez pas le modérateur

Vous parlez au public, regardez-le. C’est une conversation où vous devez le capter pour le convaincre et engager la discussion.

Note aux  modérateurs : vous devez vous faire oublier et aider les intervenants à s’adresser au public. Une fois votre question posée, essayez de ne pas regarder ‘intervenant. C’est dur et je n’y arrive pas tout le temps mais cela le poussera à s’adresser au public. Bien sur, le mieux et d’expliquer cette manière de faire à vos intervenants avant la table ronde 🙂

Soyez simple et compréhensible

Les tables rondes réunissent en général des experts, avec leur manière de parler et de prendre des raccourcis « évidents ». Comme vous allez en général partager des tas de choses avec les autres intervenants, vous allez immanquablement être tenté de jargonner : résistez ! Vous ne savez jamais qui vous écoute et son niveau de connaissance du sujet. Simplifiez et expliquez les termes et les concepts avec l’objectif de partager avec le plus grand nombre.

Note aux  modérateurs : N’hésitez jamais à faire expliquer un acronyme ou un concept, au besoin expliquez-le vous-même entre deux questions. Si de nombreux points sont complexes, prenez 3 minutes en début de table ronde pour les expliquer. L’objectif est simple : les spectateurs doivent comprendre de quoi on parle pour, à la fin, en savoir plus qu’au début.

Répondez aux questions mais ne vous privez pas de compléter

Il peut vous arriver de trouver les questions inappropriées ou ne couvrant pas un aspect important du sujet. Rien de vous empêche, en répondant à cette question, de l’élargir pour pointer ce qui vous semble important.  Restez bref pour laisser au modérateur le soin de réorienter le débat, quitte à revenir plus tard sur le sujet.

Note aux  modérateurs : il est particulièrement rare qu’une table ronde préparée vous surprenne en prenant un tournant inattendu du fait d’un intervenant. C’est plutôt les questions du public qui ont ce rôle. Si vous constater une volonté d’un intervenant de prolonger une question dans un sens particulier, accompagnez-le. Après tout c’est lui l’expert que vous avez invité 😊

Passez un bon moment !

Informez et divertissez le public qui vient écouter la table ronde. Bon, ok, ce n’est pas un spectacle mais une table ronde doit rester un événement vivant et interactif. Utilisez l’humour, ne soyez pas tout le temps d’accord avec les autres, tranchez des positions pour éviter le consensus mou … L’objectif n’est pas de se mettre d’accord mais de donner des éléments de réflexion aux personnes en face.

Note aux  modérateurs : le choix des intervenants est toujours un moment compliqué et il n’y a pas de formule miracle. Vous ne pouvez changer les caractères ni pousser les gens à être drôle … mais vous pouvez l’être vous-même non ?

Avec ces quelques conseils, j’espère que vos interventions dans les tables rondes seront être plus simples. Si vous avez d’autres points importants à mettre en avant n’hésitez pas à le faire en commentaire !

PS : Un grand merci à Guy Kawasaki pour les conseils qu’il donne. S’il y a une personne à suivre, c’est bien lui !

 

@HCSPharma CDO / Augmented Reality Evangelist @ar_fr / PhD Astrophysics, #frenchtech, @HootsuiteFR Ambassador Curious about life & #digital usage
Posts created 220

Un commentaire pour “Quelques conseils pour une table ronde réussie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut